LE PROCÉDÉ DE FLOCAGE

Regarde autour de toi. La maison dans laquelle vous vivez. Le papier sur lequel vous écrivez. La voiture que vous conduisez. Du tapis sur lequel vous vous tenez à la chaise sur laquelle vous vous asseyez, le flocage est devenu partie intégrante de la vie quotidienne de chacun.

Le flocage fascine parce qu’une surface textile, veloutée ou semblable à un pinceau peut être appliquée sur presque tous les matériaux. Les produits floqués sont partout – le flocage se trouve sur les T-shirts, dans les emballages de parfums, les boîtes à gants de voiture, les garnitures de tête de voiture, les revêtements de sol, les modèles réduits de paysages ferroviaires, les brosses à eye-liner, les tampons de nettoyage, et, et, et….

Les consommateurs sont toujours à la recherche de quelque chose de différent et d’inhabituel. Les fournisseurs recherchent la même chose – un article ou un produit spécial qui leur permettra d’accroître leur part de marché ou de générer de nouvelles affaires. Développer quelque chose de différent est toujours une priorité absolue.

Le flocage pour la décoration n’est pas nouveau – des méthodes similaires ont été utilisées au Moyen Âge pour fixer la poussière de fibres sur des surfaces collantes. C’est dans les années 1970, avec l’avènement de technologies et d’adhésifs améliorés, que le flocage est devenu une méthode de décoration populaire. Dans les années 80 et au début des années 90, la popularité du flocage s’est estompée et peu d’imprimeurs ont utilisé ce procédé.

QU’EST-CE QUE LE FLOCAGE ?

Le flocage consiste à appliquer de courtes fibres monofilament, généralement du nylon, de la rayonne ou du polyester, directement sur un substrat préalablement enduit d’un adhésif.

Le diamètre de chaque brin du flocage n’est que de quelques millièmes de centimètre et sa longueur varie de 0,25 à 5 mm. Les adhésifs qui capturent les fibres doivent avoir la même flexibilité et la même résistance à l’usure que le substrat.

Le procédé utilise un équipement spécial qui charge électriquement les particules du flocage, ce qui les fait se tenir. Les fibres sont ensuite propulsées et ancrées dans l’adhésif à angle droit par rapport au substrat. L’application est à la fois durable et permanente. Le flocage peut être appliqué sur le verre, le métal, le plastique, le papier ou les textiles. On trouve également des applications de flocage sur de nombreux articles tels que les vêtements, les cartes de vœux, les trophées, les articles promotionnels, les jouets et les couvertures de livres.

MÉTHODES D’APPLICATION

La méthode électrostatique est peut-être la méthode de flocage la plus viable, surtout pour l’imprimeur qui fait plus qu’un flocage occasionnel.

Le matériel de flocage peut aussi être pulvérisé à l’aide d’un compresseur à air, d’un réservoir et d’un pistolet de pulvérisation semblables à ceux d’une peinture de pulvérisation. Il est principalement utilisé lorsque de grandes surfaces nécessitent un flocage. C’est un processus désordonné, parce que certaines des fibres de flocage deviennent en suspension dans l’air. Le flocage est également appliqué en imprimant un adhésif sur un substrat, puis en faisant vibrer rapidement le substrat mécaniquement, tandis que les fibres du floc sont distribuées sur la surface.

La vibration favorise la densité des fibres, ce qui est essentiel à un bon enduit de fibres, et fait adhérer les fibres floculantes à l’adhésif et à l’emballage en une couche. Ce procédé, appelé système de flocage par gravité, est essentiellement un procédé mécanique. Par ce procédé, les fibres de flocage adhèrent au hasard à la surface du substrat et chaque fibre adhère à l’adhésif à une profondeur différente, créant ainsi une surface floquée irrégulière.

Comme les fibres adhèrent à la surface de l’adhésif plutôt que d’y pénétrer ou de s’y enfoncer, il se produit une certaine perte de fibres. Les fibres de flocage en vrac générées pendant la production ont également tendance à migrer, de sorte qu’un grand nombre de ces systèmes sont installés dans une zone séparée pour éviter la contamination de l’usine par les fibres.

Une façon beaucoup plus facile d’ajouter le flocage à votre exploitation est d’acheter et d’appliquer des transferts de flocage standard. Un autre choix est un procédé breveté, où les transferts sont multicolores et très détaillés, et sont produits sans encre.

Le flocage est une méthode de décoration alternative à valeur ajoutée pour obtenir cet aspect inhabituel. Cela ne coûte qu’un peu plus cher que de produire une sérigraphie standard, et en conjonction avec les textiles, c’est certainement moins cher que la broderie. Ce procédé utilise des fibres teintes de nylon qui sont chargées à haute tension et enfoncées dans le design. Ce procédé élimine la perte de fibres, ce qui est commun avec la plupart des autres images floquées. Les transferts de flocage standard peuvent également être effectués en interne.

Fondamentalement, le prépresse est pratiquement le même que pour la sérigraphie, à quelques différences près. Les écrans sont fabriqués à partir de maillages plus grossiers et l’épaisseur des lignes de certaines des œuvres d’art peut devoir être augmentée. L’adhésif est imprimé et une poudre cristalline est appliquée sur le transfert, puis envoyée dans le sécheur à basse température. Ceci élimine l’humidité de l’adhésif, mais ne fait pas fondre la poudre cristalline. L’excédent de poudre est éliminé et le transfert est envoyé une deuxième fois dans le sécheur pour lier chimiquement la poudre à l’adhésif.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *